Aller au contenu


Photo

70eme anniversaire du débarquement


  • Please log in to reply
74 réponses à ce sujet

#21 Charlie Bravo

Charlie Bravo

    Colonel

  • Modérateur
  • 12 169 messages
  • Genre:Homme

Posté 15 mai 2014 - 11:26

Brouilles communications alentours ce n'est pas étonnant mais empêcher de circuler un minimum, cela est surprenant...

 

Vendredi, Valls et Cazeneuve vont à Bayeux. On va certainement en savoir plus bientôt...


 


#22 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 15 mai 2014 - 11:32

c'est sûr que plutôt que chercher à écouter 20 000 portables, il vaut mieux brouiller les communications le temps de la cérémonie ...

et puis, le déclenchement d'engins explosifs improvisés par portable est devenu chose courante chez les terroristes ... en brouillant les ondes, ca limite les risques ...


276 741
Who Dares Wins

#23 ManuD

ManuD

    Lieutenant

  • Professionnel & Instructeur
  • 1 250 messages

Posté 15 mai 2014 - 07:52

Oui les riverains ont bien sûr en général des autorisations de circuler en fournissant ce qui leur est demandé, bon après il y a toujours la personne de mauvaise foi ou à l'ouest total qui déboule ce jour là en voulant forcer...


Pourquoi avoir tiré 110 balles sur un seul homme même armé? parce que c'était le nombre de munitions que les hommes du SWAT avaient à ce moment là à disposition...( chef du Polk county Sheriff's department)

#24 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 19 mai 2014 - 09:40

L'essor

 Actualités

 

Sécurité du 6 juin: 5.000 policiers et gendarmes mobilisés

 

IMG_2474-455x258.jpg

Sécurité du 6 juin: 5.000 policiers et gendarmes mobilisés

 

Près de 5.000 policiers et gendarmes seront mobilisés le 6 juin pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement des alliés en Normandie, a indiqué vendredi à Ouistreham  le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

 

"Il y a près de 5.000 policiers et gendarmes qui seront mobilisés sur site, à la fois pour assurer la sécurité des hautes personnalités et la fluidité du trafic", a déclaré Bernard Cazeneuve, en déplacement avec le Premier ministre Manuel Valls à Ouistreham où se déroulera la cérémonie internationale des commémorations en présence de 18 chefs d’État et de gouvernement, dont six têtes couronnées.

 

"Un milliard de téléspectateurs pourront découvrir la beauté des sites qui ont été marqués par ce moment inouï qui est celui du Débarquement et de la libération de notre pays", a déclaré le Premier ministre. "Dans ces moments où on parle beaucoup d'Europe, il faut se rappeler que, après ces moments terribles du 20e siècle, il y a eu la réconciliation franco-allemande et des hommes ont trouvé la force de se rassembler autour des valeurs de la paix. Et ce message est très important aujourd'hui où il y a des menaces de guerre civile aux portes de l'Europe. Les valeurs de paix et de démocratie sont nos biens les plus précieux", a souligné Manuel Valls.

 

Le Premier ministre s'est entretenu quelques instants avec Léon Gautier, 91 ans, l'un des 177 Français à avoir participé au Débarquement en Normandie au sein du commando Kieffer. Les deux ministres avaient fait le déplacement vendredi après-midi en Normandie, notamment à Caen et Ouistreham, pour finaliser la préparation des commémorations prévues le 6 juin.

 

| Le 19 mai 2014


276 741
Who Dares Wins

#25 jeff73

jeff73

    Colonel

  • Membre
  • 5 425 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:dans l'eure

Posté 20 mai 2014 - 08:32

70ème anniversaire du D-Day : Géronimo...!

5073.jpg

C'est avec des casques et des uniformes américains que des parachutistes sauteront sur les plages de Normandie en juin prochain, en hommage à ceux qui ont donné leur vie pour sauver la France il y a 70 ans.

Entre le 04 et le 09 juin 2014 plusieurs centaines de parachutistes militaires et civils vont sauter sur les plages de Normandie à l'occasion des commémorations du  70ème anniversaire du débarquement, l'objectif est de réaliser le plus grand parachutage depuis le débarquement. 700 à 900 parachutistes européens et américains vont participer à l' événement, ils vont sauter sur Utah Beach et le pont de La Fière.

Rappel : Dotés de leur parachute de type T.S. et de près de 40 kilos d'équipement répartis sur le corps, 13 000 parachutistes américains des 82ème et 101ème Airborne embarquent, peu avant minuit le 5 juin 1944, à bord de 1 087 avions Douglas C-47. Les premiers parachutistes à décoller sont les éclaireurs ("Pathfinders" en anglais) chargés de baliser les zones de saut et de diriger les avions à l'aide des balises "Eureka" (qui envoient des impulsions captées par les émetteurs-recepteurs "Rebecca" installés sous le fuselage des Dakota). Ce sont les premiers Américains de l'opération Overlord à sauter en Normandie. Le balisage de la DZ "O" est le seul à être réalisé dans sa totalité : pour les autres Pathfinders, le manque de moyens récupérés ou la présence d'ennemis sur les DZ empêche la réalisation de la mission.

Les Allemands croient voir sur leurs écrans de contrôle des milliers d'appareils survolant le Cotentin, alors que le nombre réel d'avions ne dépasse pas les 1 500.L'opération Albany (101ème Airborne) débute à 00h20 avec le largage des Pathfinders. Les premiers éléments des régiments d'infanterie parachutiste sont largués vingt minutes plus tard. L'opération Boston (82ème Airborne) débute quant à elle à 01h21 avec le largage de ses propres éclaireurs.Plusieurs dizaines d'appareils sont touchés et explosent en vol. D'autres s'écrasent au sol, le plus souvent avant que les parachutistes n'aient le temps de sortir. Des pilotes rompent les formations et décident de mettre le voyant vert en marche avant même que les DZ ne soient atteintes.Ainsi, de nombreux parachutistes se retrouvent largués à plusieurs dizaines de kilomètres de leurs objectifs. D'autres, moins chanceux encore, tombent dans les marécages et s'y noient. Certains parachutistes se sont noyés par moins d'un mètre d'eau, étant extrêmement chargés.

Plus de 75 % des parachutistes ne sont pas parachutés sur les DZ initialement prévues et cette terrible réalité entraîne une désorganisation totale des forces aéroportées américaines qui ne peuvent intervenir que de manière délocalisée avec des équipes d'hommes réunis au hasard des largages et qui tentent héroïquement d'accomplir leur mission. Les erreurs de navigation des pilotes sont telles que certains sticks sont largués en mer, d'autres entre la Pointe du Hoc et Omaha Beach, à plus de 40 kilomètres de leur DZ. Les hommes des deux divisions sont mélangés sur le terrain et le commandement de ces équipes devient une affaire de grade et de charisme, Malgré un nombre extrêmement élevé de pertes (plus de 50% dans la seule nuit du 5 au 6 juin 1944), les parachutistes américains des 82ème et 101ème Airborne accomplissent un grand nombre des différentes missions qui leur ont été confiées. 2 500 paras et soldats aérotransportés sont morts, blessés ou disparus à la suite de l'assaut aéroporté derrière la forteresse du Mur de l'Atlantique....apres nous connaissons la suite.

Plusieurs parachutistes bretons vont participer à cette commémoration. Ils appartiennent à la Round Canopy Parachuting Team (RCPT). la RCPT est une fondation née en 2009 aux Etats-Unis et en Europe pour promouvoir les sauts en parachute à voile ronde et les sauts commémoratifs. Pour préparer leur saut ils s' entraînent à l'aéroport de Morlaix. Les parachutes ne sont pas d'époque, sécurité oblige, mais pour le reste tout est fait pour que les sauts ressemblent au maximum à ceux de juin 44.

 

veterans jobs center



#26 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 29 mai 2014 - 06:05

mardi 27 mai 2014 D-DAY : 650 marins sur le pont
 
Environ 650 marins vont être mobilisés dans le cadre de la sécurisation des 70 ans du Débarquement. Outre la frégate Aquitaine dont je révélais l'implication la semaine dernière, la frégate antiaérienne Jean Bart (1), qui dispose d'un système surface-air qui fonctionne, sera mobilisée pour la protection anti-aérienne. Elle servira aussi de poste de commandement flottant pour une noria de patrouilleurs, zodiac et autres embarcations de la marine, des affaires maritimes, de la gendarmerie.

Des renforcements vont aussi être opérés dans la chaîne sémaphorique, et la préfecture maritime de Cherbourg va même installer trois sémaphores de circonstance dans la zone critique le 6 juin, à Ouistreham.

J'en profite aussi pour rappeler que les commandos marine installent pour leur part un village commando à Ouistreham, la semaine prochaine. J'y dédicacerai mon livre, Commando Kieffer (Editions Albin Michel) les après-midi des 4 et 5 juin.

Une cérémonie de tradition se tiendra aussi le matin du 4, en conclusion du cours commando. De la centaine qui a commencé le processus, il n'en reste plus qu'une quinzaine, ce qui rappelle l'extrême sélectivité des bérets verts.

Toutes les informations relatives au 70e anniversaire du D-DAY, à lire sur ce blog ici.

(1) elle arrive de Dunkerque, qui est sa ville-marraine.
 

Publié par mamouth leader


276 741
Who Dares Wins

#27 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 29 mai 2014 - 06:06

mercredi 28 mai 2014

 

Cazenveuve en inspection vendredi
Le ministre de l'Intérieur inspectera le dispositif de sécurisation du 70e anniversaire du débarquement, ce vendredi.
 
Pour la partie Intérieur, il comporte des renforts d'unités mobiles (CRS, gendarmes mobiles), ainsi que des capacités spécialisées que l'on retrouve sur tous les évènements de ce type, comme des équipes du RAID et du GIGN soutenus par des hélicoptères du COS, des hélicoptères de la gendarmerie, des démineurs, et des spécialistes du domaine NRBC.

Toutes les actus du D-DAY sont visibles sur ce blog ici.
 

Publié par mamouth leader


  • BlackPhoenix aime ceci
276 741
Who Dares Wins

#28 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 30 mai 2014 - 08:46

Débarquement: Poutine confirme sa présence

avec AFP

 

 

Le président russe Vladimir Poutine a confirmé aujourd'hui qu'il se rendrait en France les 5 et 6 juin pour un entretien bilatéral et la commémoration du débarquement allié, lors d'un appel à l'initiative de Paris, selon le Kremlin.

Lors de cet entretien téléphonique "à l'initiative de la partie française", les deux présidents "ont discuté de questions liées à la rencontre bilatérale à Paris le 5 juin", a indiqué la présidence russe.
"Vladimir Poutine a confirmé qu'il était prêt à prendre part aux cérémonies du 6 juin en Normandie", a ajouté le Kremlin.

Sur l'Ukraine, "le président russe a souligné la nécessité pour les autorités de Kiev de faire cesser sans délai la violence et l'effusion de sang, d'entamer un dialogue direct avec les représentants du sud-est du pays", a encore déclaré le Kremlin.


276 741
Who Dares Wins

#29 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 30 mai 2014 - 08:47

Cérémonie/6 juin: 12.000 hommes mobilisés

AFP

 

 

Près de 12.000 hommes seront mobilisés le 6 juin pour assurer la sécurité des cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie, a indiqué aujourd'hui le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. "Nous avons à peu près 12.000 forces (hommes, ndlr) mobilisées pour le 6 juin (...) C'est à peu près le même niveau de mobilisation que celui que nous avons connu pour les cérémonies précédentes", a indiqué l'ancien député-maire PS de Cherbourg, lors d'une conférence de presse à Caen. Cela inclut "à peu près 5.000 gendarmes, près de 2.500 policiers, 3.600 militaires, 900 pompiers", a-t-il précisé. Des militaires étrangers participeront également au dispositif, a précisé le ministre interrogé par l'AFP, sans pouvoir donner plus de précisions.

Recevoir 19 chefs de l'État et de gouvernement est un "défi inédit", a déclaré un peu plus tôt Bernard Cazeneuve dans un discours devant des officiers concernés par le dispositif. "C'est plus compliqué à gérer qu'un G7 car les chef d'État et de gouvernement ont leur propre programme. Alors qu'à l'occasion d'un sommet, ils sont rassemblés sur le même lieu pendant la temps du sommet. Là, ils ont chacun leur cérémonie" dans des lieux différents, a-t-il expliqué. "Il n'y a pas d'inquiétude particulière sur cet événement. Nous prenons les précautions habituelles, avec une grande vigilance", a-t-il ajouté.

Un dispositif sanitaire important, mobilisant "900 pompiers", "400 infirmières plus 300 bénévoles formés aux gestes de secourisme, qui viendront pour accompagner les forces de sécurité civile", sera en outre déployé, selon Bernard Cazeneuve. Il est aussi destiné à permettre l'accessibilité des lieux aux Normands et au public, a-t-il indiqué. Sept postes médicaux avancés seront en outre répartis sur une zone d'environ 80 km de long sur 30 km de large, a précisé le ministre devant les officiers.

Pour les 1.800 vétérans attendus, "il faut que nous puissions mettre en place un dispositif presque individualisé pour assurer dans de bonnes conditions leur acheminement vers les sites (...) et leur protection s'il devait y avoir pendant les cérémonies du vent ou de la pluie", a ajouté l'ancien élu de Cherbourg. Par rapport aux autres anniversaires du Débarquement en Normandie, "il y a beaucoup plus d'attention et de précaution. Beaucoup d'entre eux sont désormais très très âgés et ont des difficultés à se déplacer", a souligné le ministre. "Sur le coût, je souhaite que le chiffre soit communiqué quand il sera stabilisé. Il le sera dans les toutes prochaines heures", a dit le ministre. A la question de savoir si ce budget sera inférieur ou supérieur à celui de 2004, le ministre a répondu que "ce sera maîtrisé".


276 741
Who Dares Wins

#30 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 31 mai 2014 - 09:03

BFMTV et i-Télé privées d'images du 70e anniversaire du Débarquement ?

 

 


 

En raison d'un conflit financier, BFMTV et i-Télé pourraient être privées des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, retransmises en direct sur TF1 et France 2 le 6 juin prochain. En revanche, le signal sera gratuit pour les chaînes internationales.

 

Vendredi 6 juin 2014, le monde entier aura les yeux braqués sur les plages de Normandie, où sera célébré le 70e anniversaire du Débarquement allié. Une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement, dont le président américain Barack Obama, le président russe Validimir Poutine et la reine d'Angleterre Elizabeth II, assisteront aux commémorations, sous l'égide de François Hollande.

 

Celles-ci seront diffusées, en direct, sur TF1 et France 2, dans la continuité du journal de 13 heures. Les deux groupes audiovisuels en assureront d'ailleurs conjointement la captation. Mais à une semaine des cérémonies, l'AFP a mis le feu aux poudres en révélant qu'un conflit financier pourrait priver des millions de téléspectateurs de direct. TF1 et France Télévisions réclameraient près de 200.000 euros aux agences de presse internationales pour mettre leur signal à disposition. Une somme que l'AFP, AP, Reuters et ENEX refusent de payer. D'habitude, lors de tels événements historiques, les images sont mises gratuitement à disposition des chaînes.

 

«Les restrictions imposées aux agences de presse internationales pour la couverture des cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement sont incompréhensibles [...] La commercialisation de cet événement historique est choquante», a déploré Philippe Massonnet, le patron de l'AFP. Un début de polémique auxquels TF1 et France Télévisions ont rapidement mis un terme, démentant vouloir faire payer les télévisions du monde entier.

 

Catherine Nayl (TF1): «À aucun moment il n'a été question de faire payer ces images aux médias internationaux»

 

«Les images seront disponibles gratuitement, pour toutes les chaînes du monde», s'est insurgée Catherine Nayl, la directrice de l'information de TF1, interrogée par le site puremedias.com. Et d'ajouter: «À aucun moment il n'a été question de faire payer ces images aux médias internationaux, nous ne fermons pas les droits! Nous avons accepté de perdre beaucoup d'argent avec cette retransmission, qui sera bien sûr déficitaire pour TF1 et France 2.» «Ce sont les règles habituelles qui vont s'appliquer. Nous mettons gratuitement à disposition un flux de qualité à toutes les chaînes étrangères qui le demandent», a pour sa part expliqué à nos confrères Yannick Letranchant, directeur chargé de la coordination des rédactions à France Télévisions.

 

En revanche, les chaînes d'information nationales qui souhaitent avoir accès à l'ensemble du direct devront mettre la main à la poche. On parle d'une somme de 80.000 euros. Principales concernées, i-Télé et BFMTV auraient adressé un courrier à l'Elysée pour s'élever contre cette commercialisation des droits. «France 2 et TF1 coproduisent la retransmission de la cérémonie internationale de Ouistreham. À ce titre, et comme il est d'usage, une participation aux frais techniques pour l'accès au signal réalisé est demandée à l'ensemble des médias nationaux qui souhaiteraient diffuser en direct l'événement», ont répondu les deux diffuseurs dans un communiqué commun. Un régime auquel n'est pas soumise LCI... la chaîne d'info du groupe TF1.


 


276 741
Who Dares Wins

#31 skip

skip

    Capitaine

  • Membre
  • 1 922 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Montpellier

Posté 31 mai 2014 - 10:20

certains forumeurs y seront ? 


  • kitkat aime ceci
Nemo me impune lacessit
Nul combat ne peut-être gagné si tu as pitié de l'ennemi

C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillant avant d'avoir l'air c**.

#32 jeff73

jeff73

    Colonel

  • Membre
  • 5 425 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:dans l'eure

Posté 31 mai 2014 - 12:19

Le D-Day dans Ouest-France: le programme des cérémonies à partir du 4 juin

2044214110.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lignes de défense



#33 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 01 juin 2014 - 08:43

Hollande en Normandie aujourd'hui

 

 avec AFP

 

 

François Hollande se rendra en Normandie aujourd'hui en amont des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, le 6 Juin, pour une brève cérémonie au monument aux morts de Trévières (Calvados) et un déjeuner avec des vétérans, a indiqué l'Elysée. Le président se rendra à Trévières ce matin avant de déjeuner avec des vétérans dans la région et de regagner Paris dans l'après-midi.

Selon le maire de cette commune du Calvados, Jean-Pierre Richard, interrogé par France Bleu Basse-Normandie, le président Hollande doit déposer une gerbe devant le monument aux morts avant de s'entretenir avec quelques témoins du Débarquement et d'inaugurer une exposition de photos du village, prises à la veille et au lendemain du D-Day.

Située dans les terres, à moins d'une dizaine de kilomètre d'Omaha Beach, Trévières "a été détruite à 75%" lors du Débarquement, marqué localement par "plus de 20 victimes civiles", a rappelé Jean-Pierre Richard.

Son monument aux morts fait le lien entre les deux conflits mondiaux, alors que la France commémore également cette année le déclenchement de la Grande Guerre. Inauguré en 1921, il est l'un des rares en France à représenter une femme-soldat. Le 6 juin 1944, un obus de marine avait arraché le visage de la statue, laissée symboliquement en l'état depuis.

Les commémorations officielles du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie réuniront vendredi 19 chefs d'Etat et de gouvernement, parmi lesquels les présidents américain et russe Barack Obama et Vladimir Poutine, ainsi que la reine Elizabeth II d'Angleterre et la chancelière allemande Angela Merkel.

Cent-trente mille hommes ont débarqué sur les côtes normandes à l'aube du 6 juin 1944, dont plus de 3.000 ont perdu la vie au soir du "jour le plus long". La bataille de Normandie a fait plus de 44.000 morts dans les rangs des troupes alliées, 54.000 côté allemand et 20.000 dans la population civile française.

276 741
Who Dares Wins

#34 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 02 juin 2014 - 12:04

DOSSIER DE PRESSE

Commémoration du 70e anniversaire
de la libération de la France

Normandie – Vendredi 6 juin 2014
www.elysee.fr www.le70e.fr

SOMMAIRE

Message du Président de la République 3
Commémorer le 6 Juin : honorer la mémoire et exprimer un espoir 4

LE 6 JUIN 1944 (Historique)

Le Débarquement en Normandie – L’opération Overlord 5
Carte et chronologie du Débarquement en Normandie 6
Les chiffres clés du Débarquement 7

LE 6 JUIN 2014 (Célébrations)

Les cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie 8
Près d’un millier d’anciens combattants et de vétérans attendus 9
Les chefs d’Etat et de gouvernement invités aux cérémonies du 6 juin 2014 11
La cérémonie nationale d’hommage aux civils de la bataille de Normandie (Caen) 12
La cérémonie franco-américaine (Colleville-sur-Mer) 13
Le déjeuner des chefs de délégation et des vétérans (Bénouville) 14
La cérémonie internationale (Ouistreham) 15
La cérémonie franco-polonaise (Urville-Langannerie) 16
La cérémonie franco-britannique (Bayeux) 17
La cérémonie franco-canadienne (Courseulles-sur-Mer) 17
Le 70e anniversaire du Débarquement en Normandie à l’ère du digital 18

ANNEXES 19

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Le 6 juin 2014, la France accueille le monde pour commémorer le soixante-dixième anniversaire du
Débarquement en Normandie. Pendant toute une journée nous célèbrerons ensemble la mémoire de ces
hommes et de ces femmes, soldats, résistants, civils qui par leur courage et leur sacrifice ont fait du Jour J
une victoire de la liberté.

Près de mille vétérans retrouveront la terre de Normandie qu’ils ont aidé à libérer. Un hommage tout
particulier leur sera rendu lors de cette cérémonie qui sera la septième depuis la Libération.

Dix-huit pays participeront à cet événement exceptionnel. Dix-huit nations alliées dans la guerre ou
réconciliées depuis. Dix-huit nations réunies pour se souvenir et transmettre cette mémoire aux jeunes
générations. Elles rappelleront l’importance des efforts réalisés depuis 1945 pour que jamais plus l’humanité
ne connaisse la guerre et la barbarie.

Les Nations Unies sont nées de cette alliance.

En commémorant le débarquement, la France ne rendra pas seulement hommage à ses libérateurs. Elle
célèbrera avec tous les pays représentés l’actualité du combat toujours à recommencer pour bâtir un monde
plus pacifique et plus fraternel.

COMMÉMORER LE 6 JUIN : HONORER LA MEMOIRE ET EXPRIMER UN ESPOIR

Commémorer le 70e anniversaire du Débarquement en Normandie, c'est rappeler le souvenir et honorer la
mémoire de toutes celles et ceux qui ont combattu pour libérer la France : soldats alliés, soldats français et
venus de l'Empire, hommes et femmes engagés volontaires dans les rangs de la Résistance intérieure.

Au matin du 6 juin 1944, sur les plages normandes, l'assaut final contre le Reich nazi débutait. Un assaut
difficile et meurtrier, pour les militaires comme pour les populations civiles. Mais un assaut libérateur qui
allait mettre un terme à quatre années d'occupation allemande, à quatre années de collaboration et de
compromission du régime vichyste, à quatre années de terreur et de déshonneur. Au Jour-J allait succéder
jusqu'à la fin juillet une bataille de Normandie âpre et longtemps incertaine. La guerre d'usure allait
reprendre à la mi-septembre dans l'Est de la France, jusqu'en décembre 1944. Entre ces deux périodes se
plaçait le beau mois d'août des libérations de la majeure partie des villes de France.

Moment charnière de l'histoire de la seconde guerre mondiale, le 6 juin 1944 est une date clé de notre
histoire nationale, dont l'écho se répercute de génération en génération. Au-delà de son incontestable
dimension militaire, le Débarquement évoque un formidable espoir : celui de construire un monde meilleur,
fondé sur les valeurs universelles des droits de l'Homme, de la liberté et de la démocratie.

C'est cet espoir qui animait le général de Gaulle et son gouvernement provisoire lorsqu'ils parvinrent à
rétablir la République française tout en écartant le spectre de la guerre civile. Cet espoir, il nous habite
encore, soixante-dix ans après. La commémoration du Débarquement rend hommage aux vétérans et aux
anciens combattants qui ont tant donné. Au moment où elle exprime sa reconnaissance et sa gratitude, la
France s'adresse aussi aux jeunes générations pour leur transmettre les valeurs au nom desquelles tant de
leurs glorieux anciens ont donné leur vie.

A l’occasion du 70e anniversaire de sa libération, la France entend rendre un hommage solennel
aux combattants alliés tombés sur son sol. Elle réservera un traitement des plus attentif aux anciens
combattants encore présents : leurs conditions d’accueil seront particulièrement soignées,
et symboliquement, un petit nombre d’entre eux déjeuneront pour la première fois avec les chefs d’État
et de Gouvernement des pays invités. Ces derniers ont tous répondu favorablement à l’invitation du
Président de la République à célébrer ce 6 Juin en Normandie.

La cérémonie internationale qui aura lieu en leur présence à Ouistreham rappellera l’attachement à la paix
et à la démocratie, qui nous unit tous désormais. Elle manifestera notre volonté commune de travailler sans
relâche à la construction européenne.

 

à suivre ...

 

 


276 741
Who Dares Wins

#35 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 02 juin 2014 - 12:04

... suite 2


LE DÉBARQUEMENT DE NORMANDIE – L’OPÉRATION OVERLORD

Le Débarquement en Normandie, baptisé Overlord, est la plus
grande opération militaire de l’Histoire, tant par sa complexité
que par l’ampleur des moyens mis en oeuvre. Son idée émerge dès
1942, mais sa planification ne débute qu’en janvier 1944, après la
décision prise le 1er décembre 1943, à la conférence de Téhéran,
par Winston Churchill, Franklin Roosevelt et Joseph Staline lors
de la conférence de Téhéran. Sa mise en oeuvre est confiée au
général américain Dwight David Eisenhower.

Le lieu du débarquement est l’un des secrets les mieux gardés de
la guerre. Alors que des opérations de diversion poussent les
Allemands à s’attendre à un débarquement au nord de la Seine, le
commandement allié choisit les plages du Calvados et de la Manche.

La date est incertaine jusqu'au dernier moment, le fameux OK, let's go ! lancé par le général Eisenhower
dans la nuit du 4 au 5 juin, après qu'on lui eut annoncé l'ouverture d'une fenêtre météo favorable pour le
lendemain. Dans la nuit du 5 au 6 juin, une imposante flotte quitte les ports de la côte anglaise et galloise
pour se regrouper en un point situé au milieu de la Manche, appelé laconiquement Picadilly Circus.

La même nuit, 23 000 parachutistes américains et britanniques sautent respectivement sur le Cotentin et dans
le pays caennais. Des planeurs transportent hommes, jeeps, mitrailleuses lourdes et armes antichars. Tandis
que 3 467 bombardiers lourds et 1 645 bombardiers moyens déversent leurs bombes contre les défenses
côtières allemandes avec un succès très relatif. Pendant ce temps, la BBC diffuse une série de messages
personnels destinés à la résistance française pour lancer les opérations de sabotage de grande envergure
contre les voies et les moyens de communication.

Au petit matin du 6 juin, l’armada du débarquement, composée de 1 200 bâtiments de guerre et de
5 700 navires de transport, précédée par un écran de 277 dragueurs de mines, approche des côtes. À 4h15,
les troupes commencent à être transbordées sur les chalands. À 5h45, les canons des navires de guerre
ouvrent le feu. À 6h30, le Débarquement commence à 6h30 dans le secteur américain et 7h30 dans le secteur
britannique (en raison de l’horaire des marées).

Les trois premières marées voient débarquer à l’aube 130 000 hommes, essentiellement américains,
britanniques (parmi lesquels les 177 français du commando Kieffer) et canadiens. Ils prennent pied sur cinq
plages situées entre Quinéville, dans la Manche, et Colleville-sur-Orne (devenue Colleville-Montgomery),
mitoyenne de Ouistreham, dans le Calvados : la 1re armée américaine sur les plages d'Utah et Omaha, la 2e
armée britannique sur les plages de Gold, Juno et Sword.

Au soir du 6 juin, l'opération Overlord est un succès. Cependant, les Alliés déplorent la perte de 10 000
hommes, morts, blessés ou disparus, dont un quart sur la seule Omaha et un autre quart pour les 82e et
101e divisions aéroportées américaines. Ils tiennent plusieurs têtes de pont d'une dizaine de kilomètres de
profondeur. La terrible bataille de Normandie débute.

À la fin du mois de juillet 1944, 1 500 000 hommes auront pu débarquer en Normandie. De leur côté, les
Résistants, en alerte dès le 6 juin et déjà aux prises avec les Allemands dans certains secteurs alpins,
participent également à l’opération de libération de la France en renseignant, en guidant ou menant des
opérations armées. Au matin du 15 août 1944, entre Cavalaire et Saint-Raphaël, commence l’opération
Dragoon, nom de code du débarquement en Provence. Les Résistants participent à la libération de la
Provence, notamment en guidant les forces armées américaines et françaises.

 

à suivre ...


276 741
Who Dares Wins

#36 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 02 juin 2014 - 12:05

suite 3


CARTE ET CHRONOLOGIE DE L’OPÉRATION OVERLORD

2 juin
Opération Gambit : les sous-marins de poche X20 et X23, chargés de baliser la zone de débarquement
britannique quittent Portsmouth.
5 juin
04h30 : OK, let's go, le général Eisenhower lance l'opération Overlord.
21h15 : la BBC diffuse les 210 "messages personnels" destinés à la Résistance française pour lancer les
actions visant à paralyser les voies et moyens de communication allemands.
22h00 : lancement de l'opération Neptune, le volet naval de l'opération Overlord.
22h15 : décollage des premiers appareils avec à leur bord les parachutistes des 82e et 101e divisions
aéroportées américaines et de la 6e division aéroportée britannique.
6 juin
00h05 - 00h15 : parachutage des éclaireurs de la 6e division aéroportée britannique, et des 82e et 101e
divisions aéroportées américaines.
00h50 : prise des ponts de Bénouville et de Ranville (6e division aéroportée britannique).
01h30 : parachutage de la 101e aéroportée à Sainte-Mère-Église et de la 82e aéroportée de part et d'autre
du Merderet.
03h14 : début du bombardement aérien contre les défenses côtières.
05h00 : arrivée de la flotte devant les plages.
05h20 : ouverture du bombardement naval dans le secteur britannique.
06h30 : début du débarquement sur Utah et Omaha.
07h00 - 07h25 - 07h45 : début du débarquement sur Sword, Gold et Juno.
09h00 : sur le croiseur Augusta, le général Bradley a le sentiment que ses troupes ont subi une défaite
irréversible sur Omaha ; il envisage un moment de rembarquer les troupes.
09h33 : la BBC annonce le Débarquement.

 

à suivre ...


276 741
Who Dares Wins

#37 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 02 juin 2014 - 12:06

... suite  4

 


LES CHIFFRES CLÉS DU DÉBARQUEMENT

Troupes débarquées
130 000 hommes ont débarqué Normandie à l’aube du 6 juin 1944.
1 500 000 hommes ont débarqué en Normandie à la fin juillet 1944.

Pertes humaines
Au soir du 6 juin 1944, on dénombrait plus de 3 000 morts alliés et près de 3 000 pertes civiles parmi la
population normande.
Fin juillet 1944, la Bataille de Normandie a fait 600 000 victimes (tués, blessés, disparus). 54 000
Allemands, 24 000 Américains, 20 000 Anglo-Canadiens et 20 000 civils bas-normands y ont laissé la
vie.

Forces alliées
Forces aériennes : 3 467 bombardiers lourds ; 1 645 bombardiers moyens, légers et torpilleurs ;
5 409 chasseurs ; 1 037 transports ; 900 planeurs.
Forces navales : 15 navires-hôpitaux avec à leur bord 8 000 médecins ; 1 200 bâtiments de guerre ; 5
700 navires de transport (dont 4 266 Landing Ships et Landing Crafts) ; 277 dragueurs de mines ; 2
sous-marins de poche baliseurs pour indiquer aux forces britanniques et canadiennes les abords de Juno
et Sword.
Forces terrestres : 130 000 hommes ; 1 500 chars ; 5 000 véhicules blindés ; 3 000 canons ; 10 000
autres véhicules.

Défenses allemandes
Environ 200 000 obstacles répartis du large aux dunes dans la zone d'Overlord : 2 011 blockhaus (dont
79 en voie d'achèvement et 289 en construction à la veille du débarquement) ; 4,5 millions de mines ;
123 721 pieux en bois, en béton ou en profilés ; 9 075 tétraèdres en béton ; 6 631 éléments Cointet ; 32
461 trépieds en profilés et 23 358 obstacles divers (herses, cubes de béton, caissons métalliques).

Pertes totales
(tués, blessés, prisonniers)
Américains plus de 6 500
Britanniques, Canadiens et autres Alliés environ 3 500
Allemands entre 4 000 à 9 000

 

à suivre ...


276 741
Who Dares Wins

#38 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 02 juin 2014 - 12:07

suite 5

LES CÉRÉMONIES DU 70e ANNIVERSAIRE DU DÉBARQUEMENT DE NORMANDIE

PRÈS D’UN MILLIER D’ANCIENS COMBATTANTS ET DE VÉTÉRANS ATTENDUS

Les cérémonies du 70e anniversaire de la Libération de la France seront l’occasion de rendre un hommage
particulier aux vétérans. Il s’agira en effet certainement de la dernière commémoration décennale à laquelle
ils pourront participer.

Une centaine d’anciens combattants français et environ 800 vétérans étrangers sont attendus aux
commémorations qui se dérouleront en Normandie, le 6 juin 2014. Ils assisteront notamment à la cérémonie
internationale de Ouistreham.

Parmi les vétérans étrangers, la moitié viendra de Grande-Bretagne et un quart des États-Unis. Invités par
l’intermédiaire des attachés de défense des ambassades de ces pays en France, ils rejoindront la France avec
leur délégation officielle. Une fois à Paris, un dispositif d’accueil, d’hébergement et de transport a été mis en
place par la Direction de la mémoire, du patrimoine, et des archives (DMPA), sous l’autorité de Kader Arif,
secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire. Un
train spécial d’environ 600 places sera ainsi affrété le 6 juin au matin, pour permettre aux vétérans et à leurs
accompagnateurs de se rendre à Caen.

Chaque ancien combattant pourra être assisté de deux accompagnateurs pour participer à la cérémonie
internationale de Ouistreham. Une tribune de 3 000 places leur sera réservée. Un vétéran de chaque pays
sera désigné pour participer au déjeuner offert aux chefs d’État et de Gouvernement au château de
Bénouville.

Bud Hannam (Canada) Jim « Pee Wee » Martin (USA)

Léon Gautier (France)

 

Les médias ont la possibilité de rentrer en contact avec ces vétérans afin de les faire témoigner de leur
expérience du débarquement en Normandie et de la Libération de la France.

- Pour les anciens combattants français, contacter la DMPA, à l’adresse suivante :
romain.david@defense.gouv.fr

- Pour les vétérans étrangers, envoyer directement un courriel à l’ambassade en France du pays dont le
vétéran est ressortissant (tableau des contacts ci-dessous).
AMBASSADE NOM Attaché de presse MAIL
Allemagne Max MALDACKER pr-1-dip@pari.diplo.de
Australie Murielle VAUTHIER murielle.vauthier@dfat.gov.au
Belgique Charly POPPE charly.poppe@diplobel.fed.be
Canada Normand SMITH normand.smith@international.gc.ca
Danemark Rebecca Helewa GRAVENSEN rebgra@um.dk
États-Unis Stéphanie DOS SANTOS parisdaodday70@state.gov
Grèce Efthymios ARAVANTINOS earavantinos@amb-grece.fr
Italie Domenico LA SPINA domenico.laspina@esteri.it
Luxembourg Paul DOSTERT paul.dostert@cnr.etat.lu
Norvège Rune BJÅSTAD rbj@mfa.mo
Nouvelle-Zélande Bridget GEE bridget.gee@mfat.gov.mz
Pays-Bas Dzeneta MULABEGOVIC nynke-de.vries@minbuza.nl
Pologne Piotr BLONSKI piotr.blonski@msz.gov.pl
République Tchèque Jakub KUCERA upo_francie@seznam.cz
Royaume-Uni
Tess MENDIBE
Becky WARREN
tess.mendibe@fco.gov.uk
rwarren@britishlegion.org.uk
Russie Vladislav SHEIN 72loup@gmail.com
Slovaquie Dagmar KOPACOVA dagmar.kopacova@mzv.sk

 

à suivre ...


276 741
Who Dares Wins

#39 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 02 juin 2014 - 12:07

... suite 6


LES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT INVITES AUX CÉRÉMONIES

Allemagne
Madame Angela Merkel, Chancelière de la République fédérale d’Allemagne
Australie
Monsieur Tony Abbott, Premier ministre du Commonwealth d’Australie
Belgique
Sa Majesté le Roi des Belges Philippe
Canada
Monsieur Stephen Harper, Premier ministre du Canada
Danemark
Sa Majesté la Reine du Danemark Margrethe II
États-Unis
Monsieur Barack Obama, Président des États-Unis d’Amérique
Grèce
Monsieur Karolos Papoulias, Président de la République hellénique
Italie
Monsieur Giorgio Napolitano, Président de la République italienne
Luxembourg
Son Altesse Royale le Grand-Duc Henri de Luxembourg
Norvège
Sa Majesté le Roi de Norvège Harald V
Nouvelle Zélande
Monsieur Jerry Mateparae, Gouverneur général de Nouvelle-Zélande
Pays-Bas
Sa Majesté le Roi des Pays-Bas Willem-Alexander
Pologne
Monsieur Bronislaw Komorowski, Président de la République de Pologne
République tchèque
Monsieur Milos Zeman, Président de la République tchèque
Royaume Uni
Sa Majesté la Reine Elizabeth II
Russie
Monsieur Vladimir Poutine, Président de la Fédération de Russie
Slovaquie
Monsieur Ivan Gasparovic, Président de la République slovaque

 

à suivre ...


276 741
Who Dares Wins

#40 gendlor

gendlor

    Colonel

  • Membre
  • 55 407 messages
  • Genre:Homme
  • Lieu:Languedoc Roussillon

Posté 02 juin 2014 - 12:08

... suite 7


CÉRÉMONIE NATIONALE D’HOMMAGE AUX CIVILS VICTIMES DE LA BATAILLE DE NORMANDIE (CAEN)

· 6 juin 1944 : le contexte historique

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, 2 218 bombardiers britanniques et américains déversent 7616 tonnes
d’explosifs sur les côtes normandes. Toute la journée du 6, l’aviation alliée emplit le ciel normand. Les
gares, les carrefours, les ponts sont attaqués sans répit, avec plus ou moins de réussite car les conditions
météo sont mauvaises.

A Caen, à l’aube, alors que les Alliés prennent pied sur les côtes normandes, les nazis fusillent 87
prisonniers détenus à la maison d’arrêt, pour la plupart Résistants. Leurs corps ne seront jamais retrouvés. À
la mi-journée, un chapelet de bombes visant les ponts de l’Orne rate sa cible, dévastant tout le centre-ville,
de la rivière au pied du château, provoquant la mort de 500 personnes.

A l’aube du 7 juin, une bonne partie des villes bas-normandes ne sont plus qu’amas de pierres et de cendres :
Caen, Lisieux, Coutances, Saint-Lô, Flers, Argentan, Condé-sur-Noireau, … Au total, près de 3 000 civils
normands périssent le 6 juin, presque autant que les soldats alliés ce même jour.

La ville de Caen sera libérée le 19 juillet, après avoir été détruite aux deux tiers.

· 6 juin 2014 : la cérémonie nationale française à 9h00

Le Président de la République rendra un hommage aux fusillés de la prison de Caen, à la Résistance et aux
victimes civiles de la bataille de Normandie, lors d’une cérémonie nationale française devant la façade du
Mémorial de Caen.

Après le temps de recueillement et l’inauguration d’un lieu de mémoire dédié à la souffrance et au sacrifice
de la population normande, le Président de la République prononcera un discours.

 

CÉRÉMONIE FRANCO-AMÉRICAINE (COLLEVILLE-SUR-MER)

· 6 juin 1944 : le contexte historique

Les effectifs et la logistique déployés par les Américains pour le Débarquement témoignent de la place
essentielle et centrale qu’ils ont tenue dans l’opération Overlord.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les 82e et 101e divisions aéroportées sont parachutées près de Sainte-Mère
Eglise, Beuzeville et Pont l’Abbé. La 1re armée américaine du Général Bradley débarque sur les plages
d’Utah et d’Omaha, tandis que le 2e bataillon des Rangers prend d’assaut la Pointe du Hoc.

Omaha est la plage située devant les villages de Vierville, Saint-Laurent et Colleville-sur-Mer. Le site
s’étend sur 6 500 mètres. Le 6 juin 1944, à 6h35, 90% des soldats de la première vague d’assaut tombent
sous le feu. La deuxième vague d’assaut est cueillie sur la plage par un feu nourri. Un millier de GI’s
perdent la vie, ce matin-là, sur « Bloody Omaha ».

La plage est aujourd’hui surplombée par le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer, qui compte
9 388 tombes, ainsi qu’une liste de 1 557 noms de soldats américains disparus durant la Bataille de
Normandie, et dont la dépouille n’a jamais été retrouvée.

· 6 juin 2014 : la cérémonie de commémoration à 10h40

La cérémonie bi-nationale franco-américaine se déroulera au cimetière américain de Colleville-sur-Mer,
en présence du Président des États-Unis d’Amérique et du Président de la République.

Les deux Présidents se recueilleront devant les tombes des frères Roosevelt. Le général Theodore Roosevelt
Jr., fils ainé du Président américain, repose aux côtés de son frère Quentin, abattu dans l’Aisne le 14 juillet
1918. Ce dernier est le seul combattant de la Première Guerre mondiale à être enterré dans le cimetière de
Colleville-sur-Mer.

 

 

... à suivre


276 741
Who Dares Wins




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)